Quel style de yoga?

On me demande souvent quel style de yoga j’enseigne…

C’est une question difficile dans la société dans laquelle nous évoluons aujourd’hui, où le mot « yoga » est devenu un important levier marketing, tellement porteur que de nouveaux styles de yoga naissent chaque jour… Et que le mot sert à re-dynamiser cours de fitness, de danse, d’arts-martiaux et j’en passe.

Yin Yoga, Vinyasa Yoga, Restorative Yoga, Yoga Flow, Hot Yoga, yoga dynamique, Kundalini Yoga, Hatha Yoga, Ashtanga Yoga, Yoga Sivananda… En réalité, tous ne sont (ou presque) qu’un facette de la même pièce.

Le yoga que je pratique est un yoga traditionnel. C’est du yoga « tout court »!

Sans prétention aucune, cela signifie en fait qu’il englobe tous les yogas. Il se fonde sur les textes anciens: les yoga sutra de Patanjali, la Hatha yoga pradipika, la Baghavad Gita, les Upanishad, notamment. Ce n’est pas pour rien que ma formation de base dure 4 ans!

Dans le yoga traditionnel, les postures (asanas) ne sont qu’un outil, qu’une partie de l’enseignement. C’est l’outil le plus connu, et sans doute le plus accessible, mais ce n’est pas le seul outil, loin de là!

quote-nowadays-the-practice-of-yoga-stops-with-just-asanas-very-few-even-attempt-dharana-and-tirumalai-krishnamacharya-126-33-51

Ce yoga traditionnel nous a été transmis grâce à Sri Krishnamacharya, qui a grandement contribué à la diffusion du yoga en Occident. Grand yogi et enseignant de yoga, il a notamment formé B.K.S. Iyengar, fondateur du yoga Iyengar, ou Pattabhi Jois, fondateur de l’Ashtanga Yoga, dans leur jeunesse.

Il a également formé son fils, T.K.V. Desikachar, qu’on considère aujourd’hui comme celui de ses élèves qui a poursuivi l’enseignement de son père et contribué à la diffusion du yoga chez nous.

Comme on peut le lire sur internet : « Leurs styles (l’Iyengar et l’Ashtanga yoga, ndlr) en restent profondément marqués (du fait qu’ils ont été formés jeunes, ndlr) en ce qu’ils reflètent une forme de yoga dynamique approprié à de jeunes constitutions et particulièrement centré sur la pratique posturale (asana). Toutefois, les professeurs comme T.K.V. Desikachar, A.G. Mohan et Srivatsa Ramaswami enseignent une plus large partie des enseignements de Krishnamacharya. Ce mode de yoga, dépassant la seule pratique des asana, s’adapte à l’élève, tenant compte de sa santé, de son énergie, de son physique, de son sexe, de son âge mais aussi du lieu de la pratique. » (source: wikipédia)

Et c’est bien là tout l’intérêt de la tradition de yoga dont je fais partie : il s’agit d’un yoga qui considère qu’on doit enseigner à l’étudiant selon sa capacité au moment présent, que ce n’est pas la personne qui doit s’adapter au yoga mais le yoga qui doit s’ajuster à la personne.

Non, il ne faut pas nécessairement être souple pour pratiquer le yoga! Non, il ne faut pas non plus être vieux et avoir besoin d’une pratique « douce ». Et si vous êtes nerveux, que vous sentez le besoin de bouger et de « faire du sport », cela ne veut pas dire que le yoga n’est pas fait pour vous, au contraire! En fonction de vos besoins, il y a un enseignant qui vous conviendra, une pratique qui vous parlera, un cours qui vous plaira.

Il y a nécessairement un yoga qui est fait pour vous. C’est lorsque l’exercice est juste pour le pratiquant que celui-ci peut alors entrevoir toute la puissance de la pratique.

hommage_a_tkv_desikachar_maitre_de_yoga_1938_2016